020914_rouxy (1)

On a frôlé la catastrophe.

Le samedi, à partir de 13h30, le Maître de RouXy fait le ménage chez lui. En général RouXy sort, fait le tour des maisons par derrière et remonte vers chez nous en passant chez les Maîtres de Plume. Il est là à deux heures au plus tard.

Hier, à 2 heures vingt, toujours pas de RouXy. Le Maître de RouXy a dit que RouXy était sorti vers deux heures moins le quart… Nous avons immédiatement fait le tour du village en appelant "RouXy !" et en écoutant s'il répondait, ou s'il y avait quelque part une bagarre de chats. Rien. Nous avons aussi inspecté la route, les fossés, les abords au cas où RouXy aurait été heurté par une auto – notre crainte constante. Rien.

Vers 3 heures et demie la pluie a commencé à tomber, et de plus en plus fort. Et quand RouXy est en vadrouille, et qu'il commence à pleuvoir, il rentre toujours. Pas de RouXy. Le Maître de RouXy a commencé à s'inquiéter vraiment : "C'est pas normal." Il connaît le village mieux que sa poche (il y est né) et il a une aptitude rare à tout observer. Il a passé le village au peigne fin. Rien.

Nous avions, bien sûr, informé et questionné tous les voisins. Personne ne savait rien.

Ces jours-ci RouXy attend toujours sur notre balcon, vers 16h30, le signal de rentrer, pour lui et pour Frimousse : la fermeture de la chatière. Mais seul Frimousse attendait. Il attendait surtout l'arrivée de RouXy !

Puis la nuit est tombée. J'ai mis une affichette, avec une grande photo couleur de RouXy à la fruitière, le centre du village, et j'ai mis la même affichette dans les boîtes aux lettres de tous les voisins qui n'avaient pas été contactés de vive voix.

La soirée et la nuit ont été longues. Nous avions laissé la porte extérieure entre-ouverte. Si RouXy venait, il gratterait la chatière et Frimousse entendrait. "Si demain matin RouXy n'est pas prostré devant chez lui ou devant chez nous, c'est foutu." Un si gentil chat, en pleine santé ! Et le pire, le plus atroce, c'est de ne pas savoir ce qu'il lui était arrivé. Kidnappé ?

Vers 7 heures et demie, ce matin, avant de laisser sortir Frimousse, je suis parti pour un dernier tour du village. J'ai croisé le Maître de RouXy, qui faisait de même, et qu'il m'a dit : "Je crois que c'est foutu. Quelqu'un a dû le prendre".

Quand ma Maîtresse s'est levée, elle a déjeuné puis elle est partie à son tour faire un dernier tour.

À peine 5 minutes plus tard elle était de retour avec RouXy dans les bras, sec, et en bonne santé.

Il a beaucoup mangé. Il a avalé les petits morceaux de saumon frais qui l'attendaient sur un plan de travail (un peu secs donc délaissés par Frimousse) et lapé le lait de la sous-tasse sur la table de la salle à manger – on n'avait pu se résoudre à la vider dans l'évier.

Beaucoup mangé, mais pas vomi.

020914_FR

 

020914_rouxy (2)