030417_mousse (2)

Depuis la disparition de RouXy Frimousse mange très peu. Et depuis deux ou trois jours pratiquement plus du tout. De plus il a de plus en plus de difficultés à monter les escaliers, et hier, une vraie galère, marche par marche, en s'agrippant avec les pattes avant. Comme RouXy ! Nous étions désespérés hier soir, Frimousse, maintenant !

Quand je me suis levé ce matin je craignais le pire. Premier coup d'oeil aux plats : il n'avait pratiquement rien mangé. La chatière ouverte, Frimousse a immédiatement fait le tour du jardin, dans un vent de tempête. Il semblait adorer. Puis il a monté l'escalier pour rentrer, presque normalement. En l'espace d'une demi-heure il est sorti et rentré quatre ou cinq fois, en montant et descendant l'escalier à chaque fois. Nous avons repris espoir et décidé d'appeler la docteure de Frimousse. Rendez-vous à 11 heures 30.

Capture de Frimousse et mise en cage dignes de la police française – mais sans matraque télescopique, je vous rassure, on est civilisés, nous. Voyage agrémenté par les efforts de King Kong pour démonter la porte de la boîte, enfin, vous connaissez. Je passe sur les autres détails comme la réception par les chats de la docteure

Elle a mis ses gants ad hoc et examiné Frimousse, dans la cage dont on avait démonté la partie supérieure… Pas de prise de sang car, dans le cas de Frimousse, il conviendrait de faire une… anesthésie. Mais langue bien rose, pas d'anémie, le cœur et les poumons vont bien, l'examen clinique ne révèle rien de particulier. Alors ?

Alors… Frimousse est vieux. Les escaliers, c'est probablement une crise d'arthrose. Manque totale d'appétit ? État dépressif consécutif au départ de RouXy – chez le chat le refus de manger est le signe caractéristique de la dépression.

On est donc rentrés, beaucoup plus au calme, Frimousse ayant compris qu'il s'agissait du trajet de retour. Il a couru dans le jardin, mangé un tout petit peu et maintenant il dort sur le lit, pendant que sa Maîtresse court au bord du Lac.

Traitement ? Rien. Sauf lui parler beaucoup.

Le Maître de Frimousse

030417_mousse (1)