Jeune_bouquetin_de_face

Ma Maîtresse était au-dessus du Grand-Bornand, aujourd'hui. Sans arrêt des hélicoptères tournaient dans le ciel au-dessus du massif du Bargy. C'était la guerre. ,On massacrait les bouquetins.

Pour François Moutou, vétérinaire et épidémiologiste retraité, qui a fait partie, ces trois dernières années, à deux groupes de travail de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation et de l'environnement (Anses), cette opération massive et brutale, avec l'armée, est seulement politique : elle ne sert qu'à rassurer les éleveurs, au mépris de la biodiversité.

En tuant indistinctement tous les bouquetins, malades comme sains, jeunes comme vieux, mâles comme femelles, on gère les conséquences mais on ne cherche pas à comprendre ni à maîtriser les causes. C'est un non-sens scientifique.

http://ecologie.blog.lemonde.fr/2015/10/09/labattage-massif-des-bouquetins-du-bargy-est-contre-productif/