100518_homo-deus

"La réponse monothéiste traditionnelle est que seul l'Homme possède une âme éternelle. Le corps se décompose et se putréfie. L'âme poursuit son chemin vers le salut ou la damnation, et connaîtra soit une joie durable au paradis soit une éternité de malheur en enfer. Comme les cochons et les autres bêtes n'ont pas d'âme, ils ne participent pas ã ce drame cosmique. Après quelques années de vie, ils meurent et se perdent dans le néant. Nous devons donc prendre bien plus soin des âmes humaines éternelles que de porcs éphémères.

Loin d'être une fable d'enfant, c'est là un mythe extrêmement puissant qui continue de façonner la vie de milliards d'êtres humains et d'animaux en ce début du XXIème siècle. L'idée que les hommes possèdent une âme éternelle alors que les animaux ne sont que des corps transitoires est un pilier central de notre système juridique, politique et économique. Elle explique pourquoi, par exemple, les hommes trouvent parfaitement normal de tuer des animaux pour se nourrir, voire  pour le plaisir."

Yuval Noah Harari, Une brève hisotire de l'avenir, Albin Michel, septembre 2017